LES DONNEES

Présentation de l'offre touristique ``à voir, à faire`` en France

La plateforme DATAtourisme diffuse des données relatives au recensement et à la description de points d’intérêts et d’événements à caractère « touristique », réparties en 4 grandes catégories :

  • Fêtes et manifestations : événements culturels (concert, exposition, festival…), sociaux (carnaval, fête traditionnelle…), commerciaux (marché, foire, …), sportifs (compétitions, démonstrations…)
  • Lieux : sites culturels (musée, bâtiment civil, …), sites naturels (lac, falaise, point de vue…), restaurants, hébergements, transport (parking, gare, station de transport en commun…), commerces, services pratiques (bornes de service pour camping-car, loueurs de vélo, …)
  • Produits : visites, stages, activités touristiques
  • Itinéraires : parcours composés de plusieurs étapes.

La liste exhaustive des catégories et sous-catégories de données recensées au sein de la plateforme est décrite dans l’ontologie DATAtourisme. Les données sont à la fois brutes et normalisées afin de permettre une interopérabilité maximale. Elles concernent l’ensemble du territoire national (France métropolitaine et Outre Mer). Elles sont produites et publiées par les organismes institutionnels chargés de collecter l’information touristique locale au sein d’un Réseau ou Système d’Information Touristique (SIT). Il s’agit des Offices de Tourisme (OT), Agences et Comités Départementaux du Tourisme (ADT), et Comités Régionaux du Tourisme (CRT) mais également de tout autre producteur de données touristiques publiques œuvrant à l’échelle territoriale ou nationale. A noter : les données de fréquentation, d’observation, ou plus largement de statistiques, ne font pas partie du périmètre actuel du dispositif DATAtourisme.

Un format sémantique pour une interopérabilité maximale

  • Les données sont décrites selon un format dit « sémantique », s’appuyant sur l’ontologie DATAtourisme. C’est un format particulièrement adapté à un traitement automatique par les machines, notamment les technologies d’intelligence artificielle mais aussi les applications numériques plus classiques.
  • Elles sont présentées sous forme de graphe RDF, un modèle de données spécifique qui nécessite des connaissances techniques avancées (des ressources sont disponibles sur internet pour se familiariser avec le web sémantique).
  • Les données ne sont pas directement exportables « à plat » depuis la plateforme (pas de possibilité de télécharger un fichier CSV ou un tableau).
  • Afin de répondre aux attentes de l’ensemble des utilisateurs et de tous les niveaux d’expertise, un export simplifié au format CSV est également mis à disposition et actualisé chaque jour : présenté sous la forme de 4 fichiers distincts (Fêtes et manifestations, lieux, produits, itinéraires), il recense l’intégralité des points d’intérêt disponibles sur la plateforme, avec pour chacun d’entre eux une sélection des principaux critères de description.

Une alimentation progressive

La plateforme DATAtourisme a été mise en service au mois de décembre 2017. Son alimentation se fait progressivement, selon l’appréciation des producteurs de données concernés et le phasage d’alignement préconisé. En effet, DATAtourisme est un dispositif souple et évolutif. Chaque territoire garde la main sur ses données et décide à son rythme d’ouvrir ses informations touristiques qu’il souhaite diffuser en Open Data sur la plateforme nationale.

La qualité des données au coeur de la réflexion

Produire des données de qualité est un enjeu majeur pour les Offices de tourisme, ADT/CDT et CRT. Les données « de référence » que ces organismes collectent et diffusent via la plateforme DATAtourisme se doivent de répondre à différents critères qualitatifs : les informations doivent être à jour, exactes, complètes, mais aussi géolocalisées avec précision. Lorsque cela est possible, elles doivent aussi être illustrées par des images. Sur le plan technique, elles doivent répondre à des exigences d’interopérabilité pour être exploitables par un maximum de médias et partenaires.

Afin de tendre au maximum vers ces critères qualitatifs, plusieurs actions sont mises en place tout au long de l’année et une démarche collective de progrès est engagée aux côtés des producteurs : partage de bonnes pratiques, identification d’objectifs communs, création d’outils mutualisés sont autant de solution venant compléter les actions déjà menées localement par chaque territoire. Ces réflexions, menées au sein du coTECH, ont entre autres abouti à la rédaction d’une charte qualité, sur laquelle s’engage l’ensemble des producteurs de données.

Tourisme & Territoires anime et cofinance ce chantier « qualité » depuis 2015.

Accès à la plateforme

Datatourisme.gouv.fr
Les données > DATAtourisme