PRESENTATION DU PROJET DATAtourisme

Initié par un collectif de CDT/ADT en 2012, déjà persuadés de l’intérêt de s’engager vite et collectivement dans une politique d’ouverture des données du tourisme, puis couvé par le Rn2D pendant plusieurs mois pour en définir les contours, DATAtourisme est aujourd’hui porté par l’Etat, représenté par la Direction Générale des Entreprises (Sous-Direction du Tourisme). La DGE pilote en effet le volet stratégique du projet ainsi que la gestion des crédits PIA, tandis que le réseau Tourisme & Territoires (ex Rn2D) anime sa traduction opérationnelle, aux côtés des acteurs territoriaux concernés.

#AGREGATION #NORMALISATION #QUALIFICATION #DIFFUSION #OPENDATA = DATAtourisme !

LES 4 CHANTIERS DE DATAtourisme

La Direction Générale des Entreprises (sous-direction du tourisme) et le réseau Tourisme & Territoires (ex Rn2D) ont imaginé la mise en oeuvre du projet autour de 4 chantiers principaux.

Normalisation : création d’un format commun pour la diffusion des données, à travers une ontologie basée sur les actuelles normes internationales (financement PIA)

• Définition d'une ontologie ``DATAtourisme`` permettant de réconcilier l’ensemble des données du tourisme sous un format commun, conforme aux normes internationales et le plus interopérable possible,
• De nombreux liens avec les ontologies existantes (Schema, FOAF, ...)
• Une base de connaissance (knowledge base) tenant compte des usages actuels et de l’évolution des besoins,
• Un objectif de partage maximal du travail produit, avec une mise en ligne de la documentation en vue d’une appropriation et réutilisation par tous les acteurs de l’écosystème, y compris à l’international.

Plateforme : développement d’un logiciel chargé d'agréger les données des SIT, les homogénéiser puis les diffuser (financement PIA)

• Développement d’une plateforme « sur-mesure » capable de collecter les flux XML émanant des différents SIT, d'aligner les données hétérogènes entrantes vers le format homogène de sortie, et de diffuser des jeux nationaux de données ouvertes (API),
• Une solution 100% open-source,
• Un dispositif nécessitant un travail de mapping, réalisé par les gestionnaires de SIT lors de la mise en service, mais automatisé au maximum afin de limiter l’intervention humaine,
• Un panel de fonctionnalités en vue d’une réutilisation optimale des données : API, web application, téléchargements facilités.

Qualification : mise en place d’une réflexion collective autour de la fiabilisation du dispositif et de la qualification des données (hors PIA)

• Une démarche collective des gestionnaires de SIT ayant pour objectif d’optimiser la « qualité » des données disponibles : fiabilité, mise à jour, exhaustivité, utilité, interopérabilité, géolocalisation, gestion des médias,
• Création d'outils permettant d’engager une démarche de progrès (process partagés, charte qualité, engagements, sécurisation du dispositif),
• Un volet juridique poussé permettant une diffusion sereine des données,
• Un travail ambitieux à dérouler en plusieurs étapes : les producteurs de données OT / ADT / CDT définissent la feuille de route nationale.

Business Model : réflexion collective et stratégique autour du modèle économique et de la gouvernance, pour préparer le dispositif de demain (hors PIA)

• Une concertation menée par la DGE avec les réseaux de producteurs de données (Tourisme & Territoires, Offices de Tourisme de France, Destination Région) ainsi que quelques partenaires nationaux majeurs (Etalab, Atout France)
• L’objectif : proposer des pistes de modèle économique et de mode de gouvernance pour préparer l’autonomie et la durabilité du dispositif en phase post-R&D
• Un important travail d’observation, de benchmark et d’entretien avec des experts à réaliser tout au long du projet pour appréhender les différentes options possibles.

UN PROJET ``INVESTISSEMENT d'AVENIR``

Présentation > DATAtourisme